oe_participant (oe_participant) wrote in obscur_echange,
oe_participant
oe_participant
obscur_echange

[Fic] Seconde chance, Constantine, John/Chas [de Crows in the Wind, pour Chaotic Good]

Titre : Seconde chance
Auteur : Crows in teh Wind (Participant 22)
Pour : Chaotic Good (Participant 20)
Fandom : Constantine (film)
Persos/Couple : John Constantine, Chas Kramer
Rating : MA (pour langage, violence explicite)
Disclaimer : Les personnages ne m’appartiennent pas, je ne fais que les emprunter
Prompt : John/Chase (crush ou plus)
La (les ?) première(s) rencontre(s) entre John et Chase, j’imagine ce dernier être persistant et collant. Comment la présence de Chase aux côtés de John change ce dernier. OU la relation un peu awkward entre les deux une fois que Chase est un hybride ange et peut taquiner John et que ce dernier tente de garder sa culpabilité au loin.
Notes : Je suis vraiment désolée pour le retard, et j’espère que ça te plaira malgré le côté angst qui ressort pas mal (après tout, John est un aimant à drame…).


**********


John gara la vieille voiture de location dans le petit parking privé du cimetière. Sa montre indiquait 3h du matin. Il s’extirpa précautionneusement du véhicule, le mouvement éveillant la douleur dans ses côtes. Une fois à l’air libre, l’exorciste inspira un grand coup, puis dirigea ses pas vers la tombe de Chas située au fond du parc.

L’automne avait pointé le bout de son nez quelques semaines auparavant et le rectangle de pierre était couvert de petites feuilles brunes. En silence, John sortit son paquet de cigarettes. Il le secoua pour en faire sortir une qu’il glissa entre ses lèvres sèches. Lorsqu’il l’alluma, la lueur produite illumina le bleu qui commençait à se former autour de son œil gauche.

Depuis qu’il avait empêché la venue de Mamon, le fils de ce très cher Lucifer, presque un an auparavant, les possessions et autres manifestations maléfiques s’étaient faites plus nombreuses. Les démon prenaient un malin plaisir à faire en sorte qu’il soit contacté. A travers leurs victimes, ils le narguaient, l’insultaient, lui rappelaient le calvaire son enfance, lui disaient toutes sortes choses toutes plus vicieuses les unes que les autres...

John porta une main tremblante à sa bouche et tira sur sa cigarette. Il commençait à se faire vieux pour ces conneries.

Il détestait exorciser les enfants. Celui de ce soir avait été particulièrement éprouvant. Le démon avait prit possession d’un jeune garçon, âgé de 11 ou 12 ans peut être. Lorsqu’il était arrivé sur place, accueilli par des parents aussi horrifiés qu’effondrés, la vision du pauvre gosse lui avait fait mal au cœur : il se tenait debout, nu au milieu de sa chambre ; ses yeux et ses lèvres étaient violets ; sa peau, d’une pâleur cadavérique, était mutilée à de nombreux endroits.
Le démon avait résisté à l’exorcisme pendant un moment, prêtant sa force surhumaine au corps maigre du garçon. Si John n’avait été que légèrement blessé, les os de l’enfant n’avaient pas vraiment fait le poids face à sa carrure. Les craquements lugubres et les hurlements du petit retentissaient encore à ses oreilles…

«John ? »

Tiré de ses pensées sombres, Constantine leva la tête et son regard rencontra les yeux iridescents de…

« Chas. »

L’hybride sourit. Il portait cette tenue blanche que les anges portent parfois et ses ailes étaient repliées dans son dos. C’était étrange de le voir, cet être qui avait été Chas, qui l’était toujours d’une certaine manière, mais à la fois différent. Si au début il avait été soulagé de le retrouver, au fond, il ne voulait pas se faire d’illusions. Le Chas qu’il connaissait n’était plus vraiment là.

« Que me vaut cet honneur ? Ça doit bien faire… En fait tu n’es pas venu me voir une seule fois depuis la nuit où j’ai été enterré. Je dois dire que c’est un peu blessant.
- Désolé. Tu sais où ça mène de faire du sentiment.
- C’est bon, arrête ton char. Putain, on devrait t’appeler John Constipé. Pour constipé émotionnel, au cas où t’aurais pas compris. »

John se crispa. L’hybride ressemblait un peu trop à Chas. Il écrasa le mégot de sa cigarette et en ralluma une autre.

« Je pensais que tu avais arrêté de fumer.
- D’où tu sort ça ? »

L’hybride haussa les épaules.

« Tu sais, aussi étonnant que ça puisse paraître, les être de l’au-delà sont des putains de ragoteurs professionnels. Souvent il n’y a juste rien de mieux à faire. La neutralité et tout ça. Dire que c’est un peu chiant serait un euphémisme, et je ne suis dans le business que depuis un an. Je comprends pourquoi certains se la jouent à la Gabriel au bout d’un moment, il y a de quoi péter un câble. »

John ne put empêcher ses lèvres de s’étirer, juste un peu. Chas avait toujours eu un commentaire au bout de la langue. Parler beaucoup était une de ses spécialités, surtout quand il s’agissait de combler le manque de conversation de John. Ou de concurrencer son sarcasme.

« Rude soirée ?
- On peut dire ça… »

Comme l’exorciste n’élabora pas plus sa réponse et se contenta de tirer à nouveau sur sa cigarette, l’hybride soupira :

« Ok. Vraiment, pourquoi t’es la, John ? »

John ferma les yeux au ton accusateur de l’hybride.

J’aurais payé cher pour voir ta tronche de cake voir sa tronche de cake se faire défoncer. C’est qu’il l’a pas raté le Gabriel ! Ah, le pauvre gosse, mourir si jeune, si violemment… J’en pleurerais presque. Mais au fait, tu lui avait dit à ton précieux Chas qu’il crèverait probablement pas de vieillesse ? Quoiqu’en fait ça doit pas te faire grand-chose, vu que c’est à peine si tu t’es pointé à son enterrement. C’est pas très sympas de la part d’un mentor. J’ai pas eu l’occasion de le rencontrer, mais on dit qu’il est pas hyper enchanté, si tu vois ce que je veux dire. Moi aussi ça m’aurait mis en rogne. A mon avis, t’as juste pas de couilles ! Oh, non ! Je parie que te sens coupable parce que tu te branles en pensant à sa petite gueule d’ange maintenant qu’il fait partie de la maison, ha ha hA HA HA HA !

D’ordinaire, John n’aurait jamais prêté attention aux paroles déformées et viles d’un démon, dont il savait très bien que le seul but était de faire mal. Mais ce soir, les mots déversés au travers des lèvres mutilées de l’enfant avaient touché au but.

« Putain de merde, John, je suis sérieux. Ça fait des mois que tu m’évites, puis tu te pointes soudainement sur ma tombe en plein milieu de la nuit et t’as littéralement rien à me dire ? Je sais bien que t’as jamais été du genre à déballer ta vie, mais je croyais que de nous deux, l’adulte responsable, c’était toi. Alors arrête tes conneries et dis moi ce qu’il se passe, bordel.»

L’exorciste leva les yeux et plongea son regard dans celui, tellement familier, de l’hybride. Si seulement il n’avait pas ces yeux irréels, lui rappelant bien que Chas n’appartenait plus à son monde… Il eut envie de pleurer.

« Chas, je… Est ce que…
- Est ce que je te déteste, c’est ça ? »

John acquiesça.
Il se sentait toujours coupable lorsqu’un de ses rares amis mourraient à cause de lui. Mais la culpabilité qui le rongeait depuis la mort de Chas était écrasante, et pendant un an, Constantine avait désespérément essayé d’enfouir l’affection qu’il avait pour son maintenant ancien apprenti et la peine qu’il ressentait, et de ne plus penser à cette nuit désastreuse…

L’hybride sourit tristement.

« Je savais que tu penserais un truc dans le genre. Écoute, John, je ne te déteste pas. J’aurais pu me faire tuer n’importe quand et par n’importe quoi. J’avais plus de chances de crever d’un accident de voiture. C’est juste pas de bol. Et puis, je suis encore là que je sache, alors tout vas bien, non ? »

Les épaules de Constantine se relâchèrent un peu, comme si un poids invisible lui avait été enlevé.

« Je suppose que tu as raison. »

Constantine écrasa ce qui restait de sa cigarette, mais ne dit rien de plus. Ses côtes commençaient à lui faire sérieusement mal et il pouvait sentir son œil gonfler.

« Je crois que je vais y aller, la nuit a été…longue. Merci Chas. »

Il tourna le dos à l’hybride et commença à marcher en direction de l’entrée du cimetière, mais s’arrêta quand celui-ci lui attrapa l’épaule :

« Attend ! On va se revoir pas vrai ? »

Il y avait de l’urgence dans sa voix. Est ce que tu vas continuer à m’éviter ?

John se tourna juste assez pour apercevoir l’hybride du coin de l’œil. Il acquiesça.

* * * * * *

Le bar de Papa Midnite lançait des éclairs rouges à travers le rideau de pluie qui s’abattait sur la ville. De l’autre côté de la rue, John contemplait l’entrée, bien au sec à l’intérieur de sa voiture. Il hésitait.

Il n’y était plus revenu depuis le soir où Midnite avait brisé l’équilibre pour l’aider contre Mamon. Midnite ne lui en voudrait pas vraiment, car c’était une manie chez John de ne passer que lorsqu’il avait besoin de quelque chose, et puis il n’appréciait pas spécialement l’ambiance boite de nuit… Mais il avait promis à Chas de lui rendre visite ailleurs que sur sa tombe (ce qui était compréhensible), et l’hybride lui avait avoué profiter pleinement de son nouveau statut d’être semi-divin pour passer le plus clair de son temps dans l’établissement.

Le pop de l’allume cigare de la voiture se fit entendre et l’exorciste fuma une cigarette avant de se décider à braver le déluge. Il traversa la rue en courant, tentant vainement de protéger son visage des grosses gouttes d’eau froide. Il n’avait pas de parapluie. Le videur haussa un sourcil lorsqu’il déboula, détrempé et sans cérémonie, mais il le laissa passer sans problème après qu’il ait donné le mot de passe.

L’intérieur était aussi bondé que d’habitude et la musique aussi forte. De tous les côtés, hybrides angéliques et démoniaques trinquaient, dansaient ensemble. Cette neutralité avait toujours mis John mal à l’aise, d’autant plus que pas mal d’hybrides démoniaques le détestaient ouvertement et avec raison. Tout en se disant distraitement qu’il y avait une bonne raison pour laquelle il avait toujours rechigné à emmener Chas, il se fraya un chemin entre les corps, plus ou moins habillés qui se frottaient sensuellement les uns contre les autres, scrutant les différentes salles à la recherche de celui-ci.

Il faillit lui passer à côté, mais John reconnu la voix de Chas au milieu d’un groupe d’hybrides. Il portait une tenue différente de la dernière fois qu’ils s’étaient vus, un jean noir et une chemise blanche. La lueur dans ses yeux était accentuée par les lumières dansantes du bar.

Chas le vit, et son visage tout entier sembla s’illuminer.

« John ! John tu es venu ! »

Constantine sourit. Il se rendait compte à quel point le gamin lui avait manqué. Il répondit simplement :

« Chas. »

L’hybride le prit dans ses bras, avant de reculer, lui offrant un visage d’excuse.

« Désolé, je suis tellement content de te voir ! »

Il fit signe vers la table à laquelle il était installé, lui présentant les hybrides présents. John les salua d’un mouvement de tête, et ils firent de même avant de reprendre leur conversation. A part Gabriel et Balthazar, John n’avait jamais vraiment essayé de faire la connaissance de l’un d’entre eux. Il ne leur avait jamais fait confiance. Et après l’histoire avec Mamon, il se méfiait d’autant plus.

Chas s’installa à côté de John, laissant les autres bavarder de leur côté.

« Alors, comment vas tu depuis le mois dernier ? J’ai entendu dire que tu avais encore botté les fesses de pas mal de démons. »

Constantine jeta un regard en coin aux hybrides démoniaques qui partageaient la table, jaugeant leur réaction, mais pas un ne broncha. Il finit par dire :

«Ça va. J’ai pris un jour de repos aujourd’hui.
- Donc tu es vraiment la pour…
- Boire un verre.
- Et vraiment pas parce que tu as besoin d’une faveur de Midnite et qu’il se trouve que je suis dans le coin ?
- C’est ça.
- Wow… Il va pleuvoir !»

John dévisagea Chas, lui lançant un regard qui disait sérieusement ?! L’hybride s’esclaffa :

« Désolée, j’ai pas pu résister. »

Un silence un peu gêné s’installa entre eux. John en profita pour retirer sa veste humide et retroussa les manches de son éternelle chemise, tout en cherchant un sujet de conversation.

« Alors… C’est comment d’être hybride ? »

Il se gifla mentalement. Discuter avec Chas n’avait jamais été difficile, malgré le caractère souvent à sens unique de leurs échanges. Et pourtant, il se trouvait là, à essayer maladroitement de combler le fossé qui s’était creusé entre eux… par sa faute.

« Oh, c’est pas si mal. Mes nouveaux pouvoirs psychiques sont très utiles, surtout pour passer le videur. Aucune carte ne me résiste ! Je peux transformer n’importe quel liquide en alcool, mais comme j’y suis insensible maintenant, c’est un peu une perte de temps si tu veux mon avis. Apparemment, les hybrides guérissent très vite mais j’ai encore jamais été blessé… depuis ma mort, je précise. »

Gêné ,John regarda ses mains, mais Chas continua de compter sur ses doigts avec enthousiasme :

« Par contre, ce qui est vraiment cool, c’est de pouvoir voler. Et ça, mon cher John, c’est le pied ! Et je suis pratiquement sur qu’il y a encore un tas de trucs géniaux dont je ne suis pas au courant. Donc ouais, être hybride c’est assez fun, si tu fais abstraction de la neutralité, qui m’empêche par exemple de te filer un coup de main.
- Bon, je suis content que tu ailles bien. »

Nouveau silence, pendant lequel Chas le dévisagea. Les autres hybrides les avaient quitté entre temps, les laissant seuls à leur table.

« Je sais que t’aimes pas les hybrides, John. Et je peux comprendre si ça te gêne que j’en soit un maintenant... »

Constantine fronça les sourcils.
« C’est pas ta faute, Chas. J’aurais pas du t’amener avec moi ce soir là. C’est à moi de m’excuser, pas à toi…
- Alors j’accepte tes excuses, à une condition. Qu’est ce que tu veux boire ? »

John haussa un sourcil, mais demanda tout de même un whisky. Chas héla une serveuse (hybride démoniaque) qui passait par la et attrapa un verre de vodka.

« Regarde ça ! »

L’hybride souffla sur le liquide transparent qui brunit. Fier de son petit tour, il tendit le verre à John.

« Alors ? »

L’exorciste sourit :

« J’ai vu plus impressionnant.
- Oh allez, ça te tuerait de lâcher un compliment ? »

John ne répondit pas, préférant sortir une cigarette de son paquet maintenant humide. Il se figea lorsque Chas tendis une main vers lui. De la vapeur s’échappa de la cigarette puis elle s’alluma.

« Avoue que c’est cool, John. Je sais que tu trouves ça cool. »

Constantine inspira une bouffée de fumée et l’exhala lentement en épaisses volutes. Il se pencha en avant et les yeux iridescents de Chas soutinrent son regard.

Peu importait ce que Chas était devenu. Il n’avait pas changé. Il était toujours ce même gamin sarcastique, un peu blagueur mais au fond pas tout à fait sur de lui. Il ne l’avait pas perdu, et John se jura de tout faire pour ne pas foutre en l’air leur seconde chance.

« Ouais, c’est plutôt cool. »

Tags: auteur:crows in the wind, constantine (film), fic, pour:chaotic good
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments